La nuit finira-t-elle un jour?

Continuant leur visite des bas-fonds
les marionnettes du groupe dit :
« Tête dans le sac »
se proposent de vous convier
dans les années vingt qui ne sont pas si loin
avec des amis d'orient
dans des endroits de mélanges et de vie
piétinés par des camarades aux longues oreilles
dans une communauté musicale
enfumée de narguilé
bien loin du travail qui n'existe pas.

Enchantée de petits baglamas
de raki
d'amour catastrophique
de taverne consolatrice

Vous serez malheureusement
aussi conviés
aux braiments
aux grandes idées
aux saletés de maladies
aux exils obligatoires
à de piètres manipulations.

Tout ceci
par des marionnettes
bien plus inspirées que certains doigts de pieds
qui ont foulé le sol de ce joli pauvre vieux monde.

Musique
chanson
silence
et bienvenue, si le coeur vous en dit.

Il y aura aussi un chat
mais il est méchant ce chat.


« La nuit finira-t-elle un jour ?» est une visite des rives de la mer Égée au moment du démantèlement de l'Empire ottoman, lors des premiers déplacements de populations modernes, sous forme de fresque historique fragmentée et poétique avec, comme ligne de fond omniprésente, le rèbètiko, musique clandestine et "underground" grecque et d'Asie mineure.

Conception, marionnettistes
Cécile Chevalier
Frank Fedele

Ecriture
Cécile Chevalier
Frank Fedele
Avec la collaboration d'Adeline Rosenstein

Création musicale 
Géraldine Schenkel
Fred Commenchal

Création lumière
Flore Marvaud

Aide mise en scène 
Laurent Frattale
Cordélia Loup